Ce nouvel être-vers-la-mort-sans-trace (F. Hadjadj, Puisque tout est en voie de destruction)


Un indice majeur de ce nouvel être-vers-la-mort-sans-trace, c’est que le plaisir ne s’énonce plus en termes de recueillement mais d’explosion. Il s’agit d’être une bombe (sexuelle ou militante) et de s’éclater. L’origine et la fin, la fête et le sacrifice, le succès et l’échec, tout peut se ramener au boom, au buzz et au bang. Il n’est jusqu’à la littérature qui n’adopte cette esthétique de la fragmentation : non seulement il faut que les ventes d’un livre explosent, mais il convient encore que son style soit celui du clip et du choc, du zapping et de l’éclatement. La simple joie de vivre comme l’immobile intériorité sont perçues comme de suprêmes malheurs – d’où la destruction des trisomiques, par exemple, où l’euthanasie du paralysé, lesquels ne peuvent entrer de manière assez performante dans la surexcitation générale.

F. Hadjadj, Puisque tout est en voie de destruction : réflexions sur la fin de la culture et de la modernité (Le Passeur éditeur, 2014 ; repris aux Éditions Point, coll. Essais, 2016), p. 25-26

G. Mathieu d'Escaudoeuvres Georges, dit G. Mathieu, "Rêves desséchés" (vers 1990)
G. Mathieu, « Rêves desséchés » (vers 1990)
Publicités

2 commentaires

  1. Quel désastre en effet que ce Hadjadj. Il a la cible devant lui (le refoulé du négatif, du mal, de la passion, de la douleur, de l’angoisse) et tire à côté. L’euthanasie des trisomiques est confondue avec la contraception et la place trouble du plaisir est « analysée » avec une grille de lecture chrétienne qui n’a jamais été historiquement valide (le fameux recueillement peut être daté du XIIIe siècle avec le développement de Cîteaux contre celui de l’érémitisme… mais il concernait le recueillement de la souffrance, étrange coïncidence !). Quant à cette esthétique du clip, pour parler comme un chroniqueur de RTL, ce qui dit la largeur outrée du concept, elle tire dans le tas de la littérature comme s’il s’agissait de pestiférés perdus pour l’Évangile.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s