Corrida


Le virus HIV, quand il se déclenche, joue à l’intérieur du corps à une corrida, où la cape rouge serait l’enveloppe, l’épée de mort le noyau, et la bête épuisée l’homme.

H. Guibert, À l’ami qui ne m’a pas sauvé la vie, 1990

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s